Conseil du Pro à l'Amateur Mélomane

[Retour]

 La qualité du câblage d’une chaîne hi-fi et par extension d’une chaîne home-cinéma est aujourd’hui reconnue à juste titre comme un élément primordial pour l’obtention d’une restitution le plus près possible de la perfection originelle.

QUEL PART DONNER AU CABLAGE ?
Des essais très sérieux ont été réalisés par des journalistes de la presse technique afin de quantifier l’importance des câbles de liaison. Le résultat fut édifiant car la plus grande musicalité fut obtenue par une chaîne de prix très moyen sur laquelle on avait monté les meilleurs câbles dont le prix dépassait celui des éléments : nous le rappelons très modestes.

LE PIEGE
Si le mélomane reconnaît aujourd’hui cette importance, il lui reste toutefois très difficile de s’y retrouver parmi tous les câbles proposés. Pour ceux qui l’ont connu, cela nous ramène un peu à une époque où il existait un grand nombre de fabricants d’enceintes acoustiques équipés des mêmes haut-parleurs dont le prix n’était justifié que par la complexité de la charge acoustique et dans une moindre mesure par le filtre. Certains caricaturaient la situation en disant qu’il y avait plus de marques d’enceintes que de clients.

IMPOSSIBLE DE JUGER A L’ASPECT
Tous les câbles se ressemblent et font appel à des conducteurs isolés. Il est très difficile pour le consommateur de s’y retrouver parmi tous les artifices esthétiques et pseudo techniques, mais il est aussi très difficile pour le constructeur de justifier sa “qualité”.

Pour donner quelques trucs, il faut se méfier des trop gros câbles dont l’important diamètre est plus dû à l’enveloppe PVC bon marché qu’à la quantité de conducteurs. Bien-sur le constructeur pourra toujours trouver l’argument fallacieux de l’anti-vibration ! Ou encore de cette nouvelle arnaque de préconiser des câbles de haut-parleurs d’une longueur précise, souvent multiple de“l'inch” américain (pour un respect de l’impédance disent-ils) et dont le double intérêt est surtout pour l’importateur en lui évitant des commandes “spéciales métriques” et des câbles à la dimension propre des clients. Parce que la plupart des câbles très chers sont prémontés à seule fin que les terminaisons masquent la pauvreté des conducteurs et de l’isolant.

LES CABLES D’AMATEURS
N’importe qui peut “bricoler” un câble hi-fi en détournant n’importe quel câble de sa destination originelle qu’elle soit aviation, défense, transmission ou informatique. Pour la bonne histoire, la région de Toulouse, forte de son industrie aéronautique, fournissait de nombreux “bricoleurs” Grâce aux “récupérations sauvages” de câbles isolés téflon.

Heureusement pour la créativité, il ne suffit pas d’assembler des matériaux nobles (téflon, argent, cuivre et Kapton) pour obtenir un bon câble audio. Ces matériaux sont nécessaires pour atteindre le plus haut niveau de musicalité, mais ils doivent êtres agencés avec un savoir-faire que seul confèrent des années de travail. Ces petits “trucs” sont notre culture qui nous prémunissent contre les copieurs. Il y a maintenant quelques années, un monsieur peu scrupuleux avait décidé de copier notre célèbre MAXITRANS dans sa 1ère version et de le vendre (sous le nom de MAXITRANS) par Internet via un forum. Si l’aspect était approchant, la sonorité n’avait rien à voir.

L’INTERET DE L’ESSAI
Même si tous les composants actifs (lecteur de CD, ampli, etc.) que vous avez acquis sont les “champions du monde“ de leur catégorie et qu’ils ont obtenu les meilleures notes aux bancs d’essai, rien ne vous garanti qu’ils vont bien se “marier” à l’aide de n’importe quel câblage, même onéreux. Si vous ne voulez pas remplir vos placards de câbles inutilisés et par la même vider votre bourse, il est important que vous procédiez à un essai avant achat. L’assurance d’un revendeur ne vous sera d’aucune utilité car une fois l’achat concrétisé il trouvera toujours le moyen de jouer la bonne foi ou l’exceptionnel cas de disfonctionnement.

Nous sommes des spécialistes du prêt sous caution et nous avons basé notre stratégie commerciale sur cet avantage que nous offrons aux amateurs, fort de la confiance que nous avons en nos câbles. En effet, en plus de notre savoir-faire et de la qualité de notre fabrication, réalisée par une importante société “classée ISO 9000, 9001 et 14001” devenue depuis partenaire privilégié, nous avons adopté une politique de distribution directe qui nous permet d’offrir des câbles de qualité PTFE pour le prix où nos concurrents n’offrent que du PVC.
N’importe qui, en France et même dans la zone Euro peut, contre une caution, nous emprunter des câbles à l’essai pendant une semaine ou dix jours. Ce prêt n’engage en rien pour un achat éventuel et nous vous rendrons même votre chèque avec un sourire.

CONSEILS POUR LES ESSAIS
Si vous envisagez de mettre au point le câblage de votre chaîne pour en tirer le maximum de plaisir, il est important de procéder dans un certain ordre et de ne pas commettre certaines erreurs.
Tout d’abord, et c’est l’erreur capitale qui vous fausse tous les essais : NE BRANCHEZ PAS SIMULTANEMENT LES CABLES A ESSAYER en espérant jouer sur un commutateur pour les comparer.
Il semblerait en effet logique et très simple d’utiliser la double sortie d’un lecteur CD pour pouvoir brancher les deux câbles à essayer en entrant sur deux entrées de l’ampli (CD et Tuner par exemple) afin de pouvoir les comparer instantanément en changeant de source.

C’est la méthode qu’utilisent ceux qui veulent, pour différentes raisons, masquer les différences. Plus particulièrement pour les câbles de modulation ou numériques, vous ne baserez votre comparaison ainsi que sur les conducteurs centraux, toutes les masses se retrouvant dans tous les cas en parallèle. Comme les conducteurs de masse sont des éléments capitaux de la sonorité, la différence deviendra infime. Donc placez les câbles à essayer modèle par modèle en débranchant celui qui n’est pas concerné.

La longueur des câbles n’influence quasiment pas leur écoute. Vous pouvez donc faire les essais avec une certaine longueur et ajuster ou rallonger lors de l’achat. C’est aussi un autre de nos avantages de pouvoir vous fournir des câbles sur mesure instantanément sur place.

L’ORDRE DES ESSAIS
Il est très important de respecter un certain ordre dans la méthodologie d’essai.
Tout d’abord mettez vos appareils en phase secteur selon la méthode du voltmètre que nous expliquons sur notre site. Pour démarrer les essais conservez les câbles secteur d’origine. Un câble secteur customisé pourrait vous fausser votre choix dès le départ.

Commencez toujours par le câble HP. Placez un PURETRANS ou un MAXITRANS pour alimenter les haut-parleurs. Même si ces câbles ne seront pas vos choix définitifs, nous les connaissons bien, ils sont équilibrés et vous permettront d’affiner efficacement le choix des câbles de modulation.

Essayez les différents câbles de modulation un par un. Tolérez une éventuelle petite dureté, car le câble va s’adoucir par rodage. Conservez celui qui vous semble le plus adapté deux ou trois jours puis essayez alors les différents câbles HP pour optimiser au mieux.

Nous conseillons de procéder aux essais de câbles secteur dans un second temps sur une chaîne optimisée et passablement rodée. Les câbles secteur sont un peu la “cerise sur le gâteau”. Ils interviendront, selon les modèles, pour accentuer les qualités que vous avez développé dans votre choix initial. Ils interviennent principalement sur le rendu de la dynamique.

Nous restons bien-sur à votre disposition pour vous aider dans vos essais.

 [haut de page]